Logo
Comment cultiver du blé ?
12 Juin 2021

Comment cultiver du blé ?

Post by Michelle

Saviez-vous que la culture dans l’histoire de l’humanité a commencé par le blé ? Il s’agit de cette céréale consommée par tout le monde. En France, c’est celle qui est la plus cultivée. Pourtant, la façon dont on le cultive reste méconnue de plusieurs Français. Lumière sur les différentes étapes de la culture du blé.

Germination et levée

À une température minimale de 3 °C, le germe d’une semence commence à se développer. Pour les blés d’hiver, la semence des surfaces s’effectue entre octobre et novembre ; en février pour le blé alternatif et en avril pour le blé de printemps. Dix jours après, le germe forme des racines primaires et commence à pousser visiblement vers la surface. À cette levée, certains facteurs peuvent perturber le rythme de l’émission des feuilles comme la lumière solaire ou la longueur de la journée. Pour les informations similaires, retrouvez l’actualité sur le blé.

Tallage du blé

En trois stades, cette étape se réalise de la fin de l’hiver jusqu’à mi-avril. À l’aisselle des feuilles poussent des bourgeons et des tiges appelées talles. On distingue les talles primaires qui vont ensuite donner les talles secondaires. À commencement du tallage se forment les racines secondaires permettant aux épis d’augmenter. Au plein tallage, la plante s’étale et possède un port retombant. Enfin, on peut observer le redressement des talles.

Montaison du blé

Elle s’effectue en fin avril à fin mai. C’est la période de croissance de la tige. De façon télescopique, elle est marquée par des nœuds formant des feuilles. Le premier nœud est percevable au toucher sur le maître-brin à 2 ou 3 centimètres du sol. À ce moment-là, la plante nécessite plus d’eau et d’engrais. La hauteur de la tige varie selon la variété de la culture et la qualité du sol.

Épiaison du blé

Au mois de juin, les épis commencent à se libérer de leur gaine. Chacun est formé de différents groupes de fleurs enveloppées, les épillets. Le blé est une plante « autogame ». Il se conçoit un pollen, des ovules, se reproduit et s’autoféconde. Lorsque les étamines sortent à la floraison, c’est la fécondation. Ainsi, chaque fleur est à la fois mâle et femelle.

Maturation

Il s’agit de la dernière étape avant la moisson. Ici, les grains se multiplient en plusieurs stades. Au stade laiteux, le grain vert arrive à sa taille définitive. Au stade pâteux, le grain vert jaune et se broie facilement. Les feuilles se sèchent et les nœuds de la tige restent verts. Ensuite, le grain commence à mûrir, devient jaune, dur et brillant. Une fois la maturité complète, le blé est sec. à surmaturité, sa couleur et son nombre dépend de sa variété. À ce moment, la graine devient mate et se libère seule de l’épi.

 

Un commentaire